La jeune fille et la brume

JC Lattès, Prémiére édition, 2005

  1. Le résumé du éditeur

    Le sergent Bevilacqua et sa coéquipière, la caporale Chamorro, enquêteurs criminels atypiques de la Guardia Civil, se voient confier une mission délicate. Il s’agit d’un homicide survenu deux ans plus tôt sur l’île canarienne de la Gomera dont la victime est un jeune irréfléchi à la vie désordonnée. Le dossier est resté en suspens durant des mois, mais les relations de la mère du jeune homme ont conduit à le rouvrir. Chamorro et Bevilacqua se retrouvent devant un crime ancien et disposent de très peu de pistes pour le résoudre. Une fois sur l’île, le sergent et la caporale se lancent à la recherche d’un assassin qui semble s’être évaporé dans la brume de la forêt où est apparu le cadavre.

  2. Une critique

    “LA NOTE EVENE : 
    Rarement un roman policier n’aura été aussi calme. L’intrigue prend tranquillement ses marques. Le sergent et sa collègue arrivent aux Canaries, îles dont la lascivité semble déteindre sur eux. On suit leur enquête à travers le récit à la première personne du héros. Du coup, le roman policier prend des airs de journal intime où l’humour et les dilemmes amoureux du sergent Vila prennent autant de place que le compte rendu de l’enquête. Le roman avance nonchalamment, le lecteur se laisse envelopper dans cette ambiance douce. Un enquêteur philosophe mène des interrogatoires polis et n’insiste pas beaucoup quand une piste se refuse à lui. Brutalement, sur un coup de théâtre, l’enquête nous ramène à la réalité et le récit s’emballe. Le roman s’obscurcit, la trame brumeuse s’éclaircit, les pistes se précisent pour mener à un dénouement rapide. Un roman policier différent, qui n’utilise pas les ficelles habituelles, ou du moins à une vitesse différente. A l’image de ces serveurs de restaurants canariens dont la légendaire lenteur est raillée par l’auteur…”

    Mikaël Demets, evene.fr

  3. Comentarios

    Deja un comentario

    Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *